Assurances imposées

Assurance du Québec > assurance  > Assurances imposées
Assurances imposées aux étudiants de l’Université Laval
– Assurances imposées

Plusieurs personnes parmi les quelque 48 000 étudiants de l’Université Laval ont sursauté en recevant leur facture de frais de scolarité, qui s’est alourdie de plus de 150 $ pour des assurances imposées.

Se sont ajoutées aux droits de scolarité et autres frais une somme de 93,94 $ pour une assurance dentaire et une autre de 56,60 $ pour une assurance santé. Initiative de la Confédération des associations d’étudiants et étudiantes de l’Université Laval (CADEUL), ces ajouts sont automatiques mais entièrement optionnels.

La situation a soulevé des questionnements chez certains étudiants. Pourquoi ne pas avoir offert la possibilité de profiter d’assurances plutôt que de les imposer?   «Il ne s’agirait plus d’une assurance collective si on n’avait pas l’adhésion automatique», tranche le président de la CADEUL, Thierry Bouchard Vincent.

Les étudiants ont jusqu’au 15 février – soit la date limite pour le paiement des droits de scolarité – pour signifier leur volonté de se retirer du programme.

« On permet aux étudiants de se désinscrire pour la session en cours ou pour le reste de leurs études. On essaie de faciliter les chose s», poursuit celui qui s’attend à un taux de rétention de 40 à 60 %.

Notons que la facture étudiante comporte d’autres frais optionnels, par exemple un don de 5 $ à la Fondation Université Laval et une somme additionnelle variable destinée au fonds d’investissement des facultés. Le Journal révélait l’an dernier que le caractère facultatif de ces sommes n’est pas précisé sur le document.

Les étudiants peuvent choisir de ne pas les acquitter. Ils doivent alors contacter le service des finances. Ils doivent refaire cette démarche chaque session puisqu’il est impossible de faire retirer définitivement ces montants de la facture. Quand on lui a demandé si l’institution comptait changer sa manière de faire ou afficher plus clairement le caractère optionnel de ces frais, le porte-parole de l’UL, Samuel Auger, a répondu que les détails relatifs à ces montants étaient donnés sur le site web de l’université.

115 Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website